> Isolation des toits par l’extérieur

Isolation des toits par l’extérieur

 

L’isolation de la toiture est une étape incontournable lors de travaux de rénovation de couverture.

Dans le neuf, isoler sa toiture par l’extérieur permet de mettre en valeur une belle charpente, des poutres apparentes et d’optimiser la surface habitable des combles. En rénovation, l’isolation par l’extérieur est particulièrement adaptée car elle permet d’isoler ou de renforcer une isolation existante insuffisante, sans avoir à déménager les combles et sans réduire l’espace habitable existant.

LE SARKING

Ce procédé permet d’isoler en continu et par l’extérieur les toitures inclinées de tous types de constructions, neuves ou rénovées.
Il s’adapte à tous types de couvertures.

 

Les principaux avantages de ce procédé sont :

  • Une isolation continue de la toiture qui limite les ponts thermiques. La protection de la charpente des chocs thermiques.
  • La maximisation de l’espace habitable des combles.
  • Le maintien de l’aspect d’origine des vieilles charpentes en rénovation. La non modification du plafond rampant déjà existant.

Types d’isolants :

  • Panneau laine de verre
  • Panneau laine de roche
  • Panneau fibre de bois
  • Panneau polyuréthane
  • Panneau polystyrène extrudé (XPS)

LE PANNEAU DE TOITURE

Le principe du panneau de toiture est destiné aux charpentes traditionnelles. Mise en œuvre sur pannes, cette solution apporte en une seule opération, l’isolation thermique, le support et la ventilation de la couverture, et enfin une finition intérieure esthétique. Le principal avantage de ces panneaux est la rapidité de mise en œuvre sur la charpente.

Il existe deux types de panneaux qui permet de traiter toutes les configurations de toiture :

  • Le caisson chevronné qui permet de traiter toutes les configurations de toiture.
  • Le panneau contrelatté (ou panneau sandwich) qui permet d’offrir une isolation continue en limitant les ponts thermiques.

ISOLATION DES TOITS TERRASSE

Le “toit plat“ prend une part de plus en plus importante dans les descriptifs de maisons individuelles, les projets d’extension ou de surélévation de logement.
Quel que soit le support (béton, acier ou bois), l’isolation thermique s’intègre à des complexes d’étanchéité pour les parties courantes et les relevés.

Types d’isolants :

  • Polyuréthane
  • Laine de roche
  • Polystyrène extrudé (XPS)

 

– DEUX VARIANTES SONT DÉCLINÉES POUR TRAITER L’ISOLATION ET L’ÉTANCHÉITÉ DE CETTE PAROI –

LA TOITURE CHAUDE

L’isolant thermique est mis en oeuvre sur l’élément porteur, avec interposition préalable d’un pare-vapeur. La toiture terrasse peut alors être isolée, soit avec l’étanchéité sur l’isolant, et éventuellement une protection lourde (gravillons, dalles sur plots), soit en isolation “inversée”, obligatoirement avec une protection lourde.

La création du toit terrasse en poutrelle hourdis avec rupteurs thermiques PSE sur toute la périphérie permet de limiter les ponts thermiques.

Dans le cas d’une isolation thermique avec isolants sur et sous l’élément porteur, la résistance thermique de l’isolant placé sur le support doit être 2 fois supérieure à celle de l’isolant placé dessous afin d’éviter tout phénomène de condensation.


LA TOITURE FROIDE

L’isolant thermique est placé sous l’élément porteur et l’étanchéité sur ce dernier. Une lame d’air ventilée avec l’extérieur, de 6cm d’épaisseur minimum, doit être créée dans le plénum.

LES TOITURES VÉGÉTALISÉES

En toiture plate, la toiture végétalisée est un complexe associant l’isolation, le revêtement d’étanchéité et sa finition caractérisée par un substrat et des végétaux permettant de créer un véritable espace vert sur le toit.
Elle protège l’étanchéité, participe au confort thermique, améliore l’acoustique en réduisant les bruits d’impact ou aériens. Elle régule également les eaux de pluies et confère un aspect esthétique à votre toiture.