fbpx
  1. Accueil
  2. /
  3. Conseils d'experts
  4. /
  5. Conseils
  6. /
  7. Isolation
  8. /
  9. Les solutions pour isoler les planchers
Retour aux conseils
Partager

Les solutions pour isoler les planchers

7 à 10% des déperditions thermiques proviennent des sols. Bien que ces déperditions soient moindres que celles constatées au niveau de la toiture et des murs, l’isolation des planchers ne doit pas être négligée.
Isoler les planchers est donc primordial pour le bien-être et le porte-monnaie des habitants et cela contribue également à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Qu’est-ce que l’isolation du sol et des planchers ?

Essentielle dans tous les types de bâtiments, l’isolation des planchers consiste à installer un matériau isolant thermique efficace sur le sol (quelle que soit sa nature).
Cette isolation peut être effectuée par le dessus en posant le matériau isolant directement sur le sol, mais également par le dessous au niveau du plafond de l’étage immédiatement inférieur. Cet isolant doit être parfaitement posé dans le but de couper tous les ponts thermiques responsables des pertes de chaleur et de l’augmentation des dépenses énergétiques, et sources d’inconfort pour les usagers.

Les différentes techniques pour isoler un plancher bas

L’isolation du plancher par le dessus

Pour isoler un plancher par le dessus, on vient poser des panneaux isolants puis on coule une chape et on termine en installant le revêtement de sol de son choix (carrelage, dallage, lino, parquet, moquette, etc.). Il faudra impérativement veiller à ne laisser aucun espace entre les panneaux isolants pour qu’il n’y ait pas de ponts thermiques.

L’isolation d’un plancher bas par le dessus est la technique à privilégier quand on est en train de faire construire sa maison, mais qui s’envisage moins lorsqu’elle est déjà bâtie puisqu’il faudrait alors détruire le revêtement de sol qui était déjà en place. En revanche, dans le cadre d’une rénovation totale, elle pourra tout à fait convenir.

L’isolation du plancher par le dessous

L’isolation du plancher par le dessous consiste à poser des panneaux isolants souples ou rigides sous le plancher, le plus souvent, il s’agit du plafond du vide sanitaire ou du sous-sol.
En isolant son plancher par le dessous, le revêtement de sol présent n’a pas besoin d’être ôté puisqu’il ne sera pas question d’y toucher. Cette technique présente un fort avantage : il n’y a pas besoin d’enlever les meubles de la pièce, ce qui fait gagner du temps et économise de la fatigue.

Quelle isolation choisir en fonction du type de plancher ?

Plusieurs solutions existent selon le type de plancher mais également le fait que votre projet soit en neuf ou en rénovation.

Isolation des planchers bas sur terre-plein

Un plancher bas sépare un espace chauffé, pièces à vivre du rez-de-chaussée, d’un espace non chauffé : le sol, un vide sanitaire ou un local non chauffé. Il y a donc lieu de combattre les déperditions d’énergie de l’espace chauffé vers l’espace non chauffé à travers le plancher.

Types d’isolants :

  • Polyuréthane
  • Polystyrène expansé
  • Polystyrène extrudé
  • Laine de roche
  • Laine de bois
  • Laine de verre
  • Liège expansé
  • Ouate de cellulose

Dans le cas d’un plancher dit “sur terre-plein“, la dalle en béton armé est posée sur plusieurs couches de graviers et de sable. L’isolation est réalisée à la liaison du terrain et du plancher bas.

Cette solution consiste à poser des panneaux isolants, résistants à la compression, avant coulage de la dalle béton. Afin de limiter les ponts thermiques, il convient également d’isoler par l’extérieur les fondations.

Bon à savoir : il est impératif de mettre en place un film plastique polyéthylène étanche entre le lit de sable et l’isolant, en remontant sur toute la périphérie des murs, afin d’assurer une barrière anti-capillarité.

Isolation des planchers bas sur vide sanitaire et haut de sous-sol non chauffé

Le vide sanitaire apporte un réel confort contre l’humidité mais il est impératif de veiller à ce qu’il soit bien ventilé afin d’éviter toutes moisissures. Dans ce cas de figure, l’isolation du plancher se fera par le dessus.

Plusieurs solutions d’isolation existent :

Chape flottante isolante : l’isolant en panneau résistant à la compression, peu sensible à l’humidité, est installé sur la dalle béton. La chape est coulée dessus. On peut avoir installé au préalable le système de plancher chauffant. Le revêtement de sol choisi (parquet, carrelage…) pourra ensuite être posé.

Types d’isolants :

  • plaque polyuréthane
  • polystyrène expansé
  • polystyrène extrudé
  • laine de roche

Bon à savoir : pour limiter les ponts thermiques, il convient d’installer une bande de désolidarisation isolante sur tout le pourtour de la pièce.

Plancher béton avec hourdis polystyrène : le plancher est réalisé avec des hourdis isolants en polystyrène sur lesquels on coule une dalle de compression en béton armé.

Il existe 2 façons de traiter les ponts thermiques : plancher duo (association d’entrevous en polystyrène avec des plaques isolantes sous chape flottante) ou plancher avec entrevous en polystyrène et rupteurs périphériques.

L’isolation du plancher en bois des combles

Isoler le plancher de combles aménageables s’effectuera de préférence par le dessous afin de ne pas perdre d’espace de vie dans cette pièce dont le plafond est souvent assez bas. En revanche, si les combles sont perdus, on posera directement l’isolant dessus avec des panneaux ou de la laine de verre ou de roche soufflée.

Quel prix pour une isolation de plancher ?

Le prix d’une isolation de plancher varie en fonction de la superficie à isoler, du coût de la main-d’œuvre mais aussi du choix du matériau isolant. La laine de bois, la laine de verre et la laine de roche font partie des solutions les moins onéreuses et en plus elles sont d’origine naturelle, donc plus écologiques. Les panneaux isolants en liège expansé et en polyuréthane sont plus chers, mais aussi plus efficaces.

Le budget des travaux d’isolation du plancher varie aussi selon la technique employée. En moyenne, main-d’œuvre incluse, il faut compter :

  • De 50 €/m² à 100 €/m² pour une isolation de plancher par le dessus.
  • De 30 €/m² à 55 €/m² pour une isolation de plancher par le dessous.
  • De 20 €/m² à 45 €/m² pour une isolation du plancher en bois des combles.

Financer l’isolation de son plancher

Comme on vient de le voir, isoler son plancher représente un certain coût. Celui-ci peut-être réduit grâce aux différentes aides financières mises en place par l’État à condition de faire appel à un artisan professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Aucune subvention n’est accordée lorsqu’on réalise les travaux soi-même.

Les aides auxquelles on peut prétendre pour l’isolation d’un plancher sont :

  • MaPrimeRénov’ : accessible uniquement pour l’isolation des combles, son montant dépend des conditions de ressources du foyer.
  • Taux de TVA réduit à 5,5 % : appliquée directement sur la facture
  • Éco-PTZ : éco-Prêt à Taux Zéro dont les intérêts sont remboursés uniquement par l’État.
  • Subventions locales : accordées par certaines collectivités. Pour savoir si vous y êtes éligible, contactez votre mairie, département ou région.